Vous êtes dans : Accueil > Le Parc > Les actions > Agriculture durable > Les Mesures Agro-Environnementales

Les Mesures Agro-Environnementales

Prairie fleurie

2015, l’année est marquée par le changement avec la mise en place progressive des nouveaux fonds européens (FEADER, FEDER et FSE pour le Parc) pour la période 2015/2020. L’autorité de gestion de ces derniers est en même temps transférée de l’Etat vers les Conseils Régionaux. La Politique Agricole Commune suit ce mouvement, et avec elle les MAE.

Les MAE deviennent MAEC « C » comme Climat

Elles s’inscrivent aujourd’hui dans une logique de projet de territoire, avec une procédure d’appels à projets lancé par les régions fin 2014. On note l’arrivée de nouveaux outils comme les MAE Systèmes qui s’intéressent ici non plus à des parcelles à enjeux (MAE localisées ou ex MAE territorialisées), mais à l’exploitation agricole. Deux MAE Système intéressent le Parc, MAE Système Polyculture-Elevage et la MAE Système Herbager Pastoral. Cette dernière est très inspirée du concours national Prairies Fleuries que déploie les PNR dont le Périgord Limousin. Sur ces bases, le Parc a engagé la rédaction de son projet agro-environnemental, qui a pris la forme de 3 projets, 1 par région administrative en raison des cadrages régionaux différenciés : Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes (en lien avec la présence du site Natura 2000 Vallée de la Nizonne). Une façon anticipée de tester la prochaine grande région ! Les projets validés, il ne restait plus qu’à les mettre en œuvre. Ce ne fut pas aussi linéaire qu’espéré, les règlements d’intervention des MAE se sont précisés au fil du temps, durant la construction des projets individuels, soumis ainsi au changement progressif. La date de clôture PAC a ainsi du 15 mai au 15 juin.

Cette campagne PAC 2015 conclue, les bilans sont progressivement dressés.

A l’exception de la MAE Système Polyculture Elevage pour laquelle les diagnostics et l’élaboration de dossiers individuels sont encore en cours, au titre des demandes, les indicateurs de résultats sont les suivants : 52 dossiers construits ; 745,05 ha en projet ; pour 444 042,65 € d’engagement comptable (sur 5 ans) sollicités. Au final, il en ressort une demande forte chez les agriculteurs d’une mise en œuvre des MAE à plus grande échelle. Les mesures testées sur le terrain ont bien été souscrites, sans réel rejet et parmi elles la MAE Système Herbager et Pastoral testée sur la région Aquitaine uniquement.

 

 

Partager :