Vous êtes dans : Accueil > Le Parc > Les actions > Eau > Vers une gestion améliorée des étangs

Vers une gestion améliorée des étangs

La densité d'étangs en Périgord-Limousin présente des risques pour les cours d'eau : interruption de la continuité écologique et du transit sédimentaire quand celui-ci est implanté sur un cours d'eau avec accumulation de sédiments riches en nutriments, favorisant le développement de cyanobactéries.

Cette situation peut compromettre l'alimentation en eau potable et les loisirs de baignade... 

Le Parc met en œuvre plusieurs actions favorisant la continuité écologique de nos rivières, en agissant directement sur des étangs situés sur ces dernières, prioritairement sur le Bassin versant de la Doue.

Les vidanges d'étangs

Le Parc et ses partenaires, la Fédération de pêche et l'ONEMA, accompagnent les propriétaires soucieux d'effectuer les vidanges de leurs étangs dans de bonnes conditions, afin d'éviter une pollution aval du cours d'eau. De plus, la présence d'espèces envahissantes sur certains plans d'eau, notamment la Grenouille taureau, induit une grande prudence lors des vidanges.

Acquisition d'étangs, effacement et restauration en zone humide

Certains étangs représentent un enjeu important pour la reconquête de la qualité de l'eau. Le Parc accompagne les collectivités dans l'acquisition de certains ouvrages, soit à l'amiable, soit par préemption. L'objectif est d'effacer ces ouvrages et de les restaurer en zone humide, qui demander une gestion adaptée.

Aux particuliers, le Parc expose aussi les bienfaits de l'effacement mais celui-ci reste difficile à accepter même si cette action est financée à 100 %. Des accords peuvent se mettre en place.

Étang avant effacement Étang avant effacement - © Pnrpl

Étang après effacement Étang après effacement - © Pnrpl

Mise en assec d'étangs avec gestion de la végétation

La mise en assec d'un étang permet de bloquer le phosphore dans le sédiment et de faire pousser la végétation dans le fond de l'étang, qui assimile et stocke le phosphore dans la phase de croissance. Ensuite, une fauche et un export manuel de cette végétation du plan d'eau permet d'exporter le phosphore.

Réduction d'impact des étangs

La réduction des impacts passe par une mise aux normes des plans d'eau : les moines déversent ainsi les eaux de fond plus froides et moins chargées en cyanobactéries. La dérivation, quant à elle, permet de déconnecter le plan d'eau du cours d'eau et ainsi, de favoriser la restauration du transit sédimentaire. Le Parc préconise et accompagne les propriétaires dans cette mise aux normes.

Pour toutes vos questions sur la gestion de votre étang, contactez Marc PICHAUD au 05 53 55 36 00 ou

Pour en savoir plus, téléchargez le magasine du Parc "Vers un bon état écologique de nos rivières" :

 

Partager :